La persévérance – Réfléchissez et devenez riche

Persévérance

Tout d’abord, je tiens à m’excuser pour le retard dans la publication de mes articles. De grands chamboulements sont en cours dans ma vie et, hélas, il n’est parfois pas simple de tenir tous ses engagements donc il faut trancher, puis décider lesquels seront repoussés, voire supprimés. Je reprend donc là où j’en étais, c’est à dire à la lecture du livre, qui je l’espère, améliorera votre vie de façon significative.

Petit rappel des articles précédents :

Chapitre 9 : Huitième étape vers la richesse : La persévérance

Napoleon Hill explique ici que la volonté couplée au désir sont des valeurs irrésistibles qui attireront le succès.

La persévérance est une qualité qui est au caractère de l’homme ce que le carbone est à l’acier.

Pour se constituer une fortune, il faudra appliquer les 13 principes de base avec persévérance.

Un désir tiède apporte de maigres résultats.

La meilleure façon à mettre en place afin de jauger sa persévérance serait d’appliquer les six enseignements du chapitre 2, vous vous souvenez :

  1. Déterminer le montant exact que l’on souhaite.
  2. Savoir ce que l’on va donner en échange.
  3. Fixer la date à laquelle on veut avoir cet argent.
  4. Etablir le plan qui nous permettra de transformer notre désir.
  5. Ecrire ces informations sur un papier (montant, délai, plan).
  6. Lire les objectifs deux fois par jour, le soir avant de s’endormir et le matin en se réveillant. Pendant la lecture, on doit se sentir en possession de cet argent.

Ce plan doit devenir une routine, systématiquement il doit être lu chaque jour, le désir doit se transformer en une véritable obsession !

La persévérance peut également être développée à l’aide du cerveau collectif grâce à la coopération de ses membres.

En suivant ces plans, le subconscient travaillera pour vous et vous deviendrez une personne persévérante.

La magie de la volonté de l’argent.

Le désir de réussite doit être omniprésent, si ces règles n’étaient pas appliquées quotidiennement elles ne donneraient aucun résultat. La volonté d’avoir de l’argent ne se développerait pas et la pauvreté resterait ancrée en vous. En clair, la pauvreté est un état qui nous est propre, c’est un état auquel notre subconscient est habitué, c’est une routine. Pour transformer cela, il faut persévérer et tout faire pour proclamer à ce même subconscient que l’on est fait pour la richesse.

La défaite : une condition passagère.

Les échecs sont passagers et, transformés à bon escient, deviendront à coup sûr des réussites. Seule la persévérance permettra de mettre à profit ses erreurs et ses échecs pour parvenir à la richesse.

Pour cultiver sa persévérance, il faut :

  1. La précision de l’intention.
  2. Le désir.
  3. La foi en soi.
  4. La précision des plans.
  5. Des connaissances adéquates.
  6. La coopération.
  7. Le pouvoir de la volonté.
  8. L’habitude.

La persévérance a plusieurs ennemis : l’indécision, l’hésitation, la recherche de compromis, la critique des erreurs des autres, un désir tiède, l’abandon au premier signe de défaite, l’absence de plans, la négligence d’une occasion qui se présente, le souhait au lieu de la volonté, l’établissement de compromis avec la pauvreté, le manque d’ambition, prendre sans donner, la peur de la critique.

Tout le monde peut critiquer.

On permet aux personnes qui nous entourent d’influencer notre vie par la peur d’être critiqués. La peur de la critique détruit toute ambition et tout désir de réussite.

Les quatre étapes vers la persévérance :

  1. Le désir ardent de réaliser un but bien précis.
  2. Un plan précis.
  3. Un esprit fermé aux mauvaises influences et aux suggestions négatives des parents, amis, relations.
  4. Un lien amical avec ceux qui nous encouragent dans notre voie.

N.H. donne ensuite l’exemple de Mahomet qui n’avait jamais fait de miracle mais était prophète grâce à sa persévérance.

Pour conclure, la persévérance est la condition de la réussite financière.

Mon avis perso :

Effectivement, à la lecture de ce chapitre, je peux affirmer que la peur de l’échec et de la critique est une arme terrible qui tranche nos belles ambitions pour les faire disparaitre à jamais. En France, on aime beaucoup critiquer. Critiquer la tenue vestimentaire, le physique, les actes (non mais tu as vu celle-là elle n’allaite pas son enfant -SIC-)… mais aussi la pauvreté et bizarrement la richesse. La réussite ne plait pas mais en cas d’échec, les langues de vipères s’égaient, s’esclaffent, se déchainent ! La plupart du temps ces critiques ne balaient pas devant leur porte comme on dit, et sont même de piètres personnes dont l’avis n’avance en rien et dont il n’y a pas lieu de s’offusquer. L’échec fait partie des accidents de parcours, il suffit de se souvenir des instants où l’on a appris à faire du vélo : combien de bûches avons-nous prises ? Genoux chromés, nez élimé… ne nous ont pas empêché de remonter sur la selle pour filer comme le vent sans peur ! Cette persévérance nous pouvons la retrouver je crois grâce aux conseils de Napoleon Hill.

A bientôt,

Sérina

NB : Les phrases en italique proviennent du livre de Napoleon Hill.

1 pensée sur “La persévérance – Réfléchissez et devenez riche”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *