Le subconscient, étape vers la richesse

Suite de ma chronique sur le livre de Napoleon Hill : Réfléchissez et devenez riche. Vous retrouverez les chapitres précédents dans les articles antérieurs.

Chapitre 12 : Onzième étape vers la richesse : Le subconscient.

Le subconscient fait communiquer l’esprit de l’homme avec l’intelligence infinie. On ne peut le contrôler mais néanmoins on peut lui confier le désir que nous souhaitons concrétiser. Pour ce faire, nous utiliserons le chapitre sur l’autosuggestion.

Il faut accepter, telle une réalité, l’existence du subconscient. Celui-ci se nourrit aux forces de l’intelligence infinie et travaille à la transformation du désir en son équivalent matériel. Il ne peut être dirigé que par l’habitude. Ainsi, Napoleon Hill nous a demandé de préciser nos désirs, de les écrire, de les relire. La persévérance est nécessaire et il faudra être patient, les choses ne changeront pas du jour au lendemain.

Le subconscient fonctionne de toute façon, que nous y travaillons ou non. La pauvreté et les pensées négatives l’influencent, à moins de les dominer et à le nourrir de pensées plus désirables. Notre négligence insuffle du négatif dans le subconscient, seul notre travail sur les ondes positives influeront sur notre destinée.

Les pensées chargées d’émotion influencent plus facilement le subconscient, la plupart du temps les hommes se laissent entrainer par leurs passions et leurs sentiments.

Il existe sept grandes émotions positives et sept négatives.

Les sept émotions positives sont le désir, la foi, l’amour, la sexualité, l’enthousiasme, la tendresse, l’espoir.

Les sept émotions négatives sont la peur, la jalousie, la haine, la vengeance, l’avidité, la superstition et la colère.

Ces émotions négatives sont, dans la mesure du possible, à éviter, car elles alimenteront invariablement notre subconscient. Les émotions positives doivent remplacer les négatives dans votre esprit et on peut prendre l’habitude de les appliquer et de les utiliser.

La prière et le subconscient

La plupart des gens prient dans la peur et le doute, deux émotions négatives. L’intelligence infinie les reçoit ainsi. Si l’on prie pour obtenir quelque chose et que l’on a peur de ne pas être exaucé, on prie pour rien. Prier en ressentant une émotion positive permet au subconscient d’atteindre l’intelligence infinie qui apportera la réponse attendue.

En résumé, il faut chasser les émotions négatives de notre esprit et les remplacer par les émotions positives importantes.

Mon avis perso :

Napoleon Hill explique rapidement dans ce chapitre le principe du subconscient qui joue un rôle important dans notre destinée. Rôle auquel il faut croire bien qu’il ne soit pas scientifiquement prouvé. Il est influencé systématiquement par les ondes négatives et nous devons travailler à ce positif afin qu’il nous transporte à notre réussite. D’expérience, il est vrai qu’on peut constater qu’un état d’esprit négatif attire le malheur et que nous ne voyons plus que cette noirceur. A contrario, être dans une optique positive permet d’appréhender la vie du bon côté, d’être dans une dynamique de bien-être et de réussite. Un petit test demain matin, un lundi (!), dans votre lit, étirez-vous longuement et souriez, puis répétez mentalement plusieurs fois « quelle belle journée je vais vivre aujourd’hui ! », vous vous lèverez en bien meilleure forme que si vous vous jetez sur le réveil en maugréant « quelle journée de M…. ».

Sérina.

 

 

 

La transmutation sexuelle

Chapitre 11 :Dixième étape vers la richesse : Le mystère de la transmutation sexuelle.

Napoleon Hill nous explique dans ce chapitre l’importance de l’émotion sexuelle, qui est faussement associée à une émotion d’ordre physique. Cette émotion amène un certain état d’esprit qui engendre la réussite.

En résumé, l’émotion sexuelle poursuit trois buts : la perpétuation du genre humain, le maintien de la santé et la transformation de la médiocrité en génie.

Les pensées d’expression physique sont remplacées par des pensées d’un autre ordre. Le désir sexuel est le plus puissant, certains, pour le satisfaire, risquent leur vie et leur réputation. Si l’on arrive à le dompter, à le maîtriser, on peut l’utiliser en tant que force créatrice dans n’importe quel domaine.

Une forte volonté est nécessaire pour transformer cette énergie sexuelle mais cet effort sera largement récompensé.

Le pouvoir sexuel est un pouvoir conducteur.

D’après une étude scientifique, ceux qui ont réussi ont un tempérament sexuel très développé et on appris à transformer cette énergie et ceux qui ont amassé une grosse fortune dans un domaine ont, en général, agi sous l’influence d’une femme.

Les stimulants les plus efficaces pour créer, désirer, développer, etc, sont le désir sexuel, l’amour, un vif désir de gain, de pouvoir, la musique, l’amitié, des souffrances communes, l’autosuggestion, la peur, les narcotiques et l’alcool.

Le désir sexuel est le plus important, huit de ces stimulants sont positifs, deux sont destructifs.

Le sixième sens, dont la réalité a été établie, est l’imagination créatrice qui est le lien entre l’esprit limité de l’homme et l’intelligence infinie.

Lorsque des idées nous viennent, elles proviennent de l’intelligence infinie, du subconscient, du subconscient des autres, de l’esprit d’une autre personne.

Quand le cerveau a été excité par un des stimulants, une vision d’ensemble de la portée et de la qualité de ses pensées est permise. L’homme se trouve alors dans un monde où les pensées et soucis habituels ne viendront pas le troubler et il pourra ainsi créer facilement.

N. H. donne ensuite des exemples d’hommes, poussés presque toujours par leur imagination créatrice exacerbée par une femme stimulant leur désir sexuel (Napoléon Bonaparte inspiré par Joséphine…).

Après avoir étudié plus de 25000 personnes, N. H. a découvert que le succès vient rarement avant l’âge de 40 ans, voire bien souvent après la cinquantaine. Cela s’expliquant par le fait que les jeunes personnes gaspillent leur énergie en permettant à leur émotion sexuelle de s’exprimer physiquement. La plupart font la découverte que l’énergie sexuelle peut servir à des fins créatrices après un gaspillage de plusieurs années.

L’exemple d’hommes ayant utilisé des narcotiques et l’alcool pour réussir est donné dans ce chapitre, en précisant bien que ces hommes se sont détruits eux-mêmes.

L’énergie sexuelle et l’art de la vente

Le magnétisme personnel, qui n’est ni plus ni moins que l’énergie sexuelle, peut se détecter facilement par : la poignée de main, le ton de la voix, les gestes et la démarche, la coquetterie vestimentaire et les ondes de la pensée.

Trop de fausses croyances sur la sexualité

Le désir sexuel a longtemps été calomnié, souillé et ceux qui ont le bonheur d’avoir un tempérament ardent sont généralement maudits. Beaucoup souffrent d’un complexe d’infériorité à cause de cette malédiction.

Le pouvoir de l’amour :

Lorsque le désir sexuel est accompagné d’un sentiment amoureux, le calme et l’équilibre en résultent. Les souvenirs d’amour ne s’effacent jamais, ils influencent bien après que la source simulatrice se soit tue.

Le pouvoir de la femme vient du désir de plaire, un homme aimé peut effectuer le plus dur labeur, il ne s’en rendra pas compte. Aucun homme n’est heureux ni complet sans l’influence bénéfique d’une femme.

Mon avis perso :

Je ne pense pas avoir tout compris dans ce chapitre, mais il est certain que le pouvoir de l’amour et du désir sexuel est tout puissant, on oublie tout le reste lorsque l’on est dans cet état d’esprit (ne dit-on pas que l’amour rend aveugle ?). Par contre, l’exploiter pour mieux accéder à l’imagination créatrice, je ne sais pas vraiment comment faire.

Les phrases en italique sont directement extraites du livre de Napoleon Hill.