La spécialisation – Réfléchissez et devenez riche – Napoleon Hill

Chapitre 5 : la quatrième étape vers la richesse : la spécialisation

Napoleon Hill nous apprend dans ce chapitre qu’il existe deux sortes de culture : la culture générale, qui s’acquiert de jour en jour et qui est dispensée dans toutes les universités, et la spécialisation. Celui qui est instruit n’est pas celui qui a accumulé un savoir mais celui qui développera cela pour obtenir ce qu’il veut.

Il est facile de se cultiver

Il vous faudra sûrement approfondir vos connaissances dans un domaine avant de pouvoir transformer votre désir en argent. Pour cela, il suffit d’utiliser le « cerveau collectif ».

Les sources de connaissance

Tout d’abord, choisissez une spécialisation par rapport à votre plan. Une fois déterminée, cherchez les sources de cette spécialisation, à savoir : votre instruction, l’instruction des autres, les collèges et universités, les bibliothèques et les cours à distance ou les cours du soir.

La plupart des hommes dont la réussite est flagrante n’ont jamais cessé de se spécialiser, et ce, bien après la sortie de l’école.

Suivre des cours par correspondance ou des cours du soir nécessitera la mise en place d’une autodiscipline qui sera facilitée si l’on doit payer ses études. Personnellement, N. H. a failli abandonner des études de publicité après quelques leçons mais recevant régulièrement les factures de l’université, il termina sa formation comme il s’y était engagé.

Il n’est jamais trop tard pour apprendre

N.H. donne l’exemple d’hommes qui ont réussi en suivant des cours bien après quarante ans pour pallier aux excuses de certains (trop vieux, famille à nourrir…).

Il narre par la suite de nouveau les histoires de personnes qui ont réussi en inventant une nouvelle profession, ou une nouvelle façon de la mettre en pratique (un comptable dans une camionnette pour aller au plus près des entreprises par exemple).

Il insiste bien sur le fait que de l’habitude naît l’échec ou la réussite, et qu’atteindre le haut de l’échelle naît de circonstances que nous pouvons contrôler. Qu’il suffit d’une seule bonne idée, et la spécialisation et l’expérience des autres nous aidera à la mettre en pratique.

L’instruction ouvre mille chemins qui mènent à la richesse ; encore faut-il trouver le vôtre.

Mon avis perso :

N. H. reprend de nouveau des exemples de personnes qui ont réussi et qui n’avaient pas été très longtemps sur les bancs de l’école. Il nous encourage à approfondir nos connaissances et à se servir des connaissances et expériences des autres pour mener à bien notre projet. Ce chapitre nous montre qu’à force d’opiniâtreté nous pouvons réussir.

Sérina

NB : les phrases en italique proviennent du livre de Napoleon Hill.

 

 

 

L’autosuggestion – Revue du livre « Réfléchissez et devenez riche »

Troisième étape vers la richesse : l’autosuggestion

Dans ce nouveau chapitre, Napoleon hill nous présente l’autosuggestion comme moyen d’accession à la réussite.

L’autosuggestion correspond à toute suggestion que nous nous faisons à nous même et qui atteint notre cerveau par le biais du subconscient.
Nous traitons de cet état dans le livre « Chassez la loose à grands coups de pensées positives » que vous pouvez vous procurer ici.

Si l’on peut contrôler notre subconscient à l’aide des cinq sens, celui-ci peut néanmoins être alimenté aussi bien par du négatif que par du positif (N.H. donne l’exemple de mauvaises herbes qui l’envahissent). Grâce à l’autosuggestion un individu peut permettre à des pensées constructives à envahir son esprit.

Pour agir avec votre subconscient, pensez avec émotion

Si vous avez suivi les instructions du chapitre sur le désir, que nous avons analysé ici, la dernière instruction vous demande de lire à haute voix, deux fois par jour, l’expression écrite de votre désir et de vous imaginez en possession de ce que vous désirez. Lire à haute voix ne suffira, il faut ressentir l’émotion et le bonheur ! Vous devez également croire à ce que vous dites. Ce ne sera pas facile au début, mais en persévérant vous réussirez l’exercice.

Regardez-vous faire fortune

Imaginez-vous en possession de la somme déterminée précédemment avec foi, ce que vous en ferez. Ne soyez pas égoïste, cette somme doit également servir à autre chose qu’à vous-même. Visualisez en possession de cet argent et en même temps en train de rendre service à quelqu’un. Le subconscient acceptera cela et dressera un plan en vue d’obtenir cette somme.

L’inspiration vous guidera

Gardez l’esprit ouvert et en attente, le subconscient vous enverra son plan sous forme d’inspiration.

Votre subconscient va travailler

Les six instructions du 2ème chapitre vont être résumées ainsi :

  1. Le soir dans votre lit (ou un endroit où vous ne serez pas dérangé), répéter à haute voix votre déclaration, en même temps, imaginez-vous en possession de l’argent. Décrivez ce que vous allez en faire. Puis, toujours à haute voix, prononcez ces mots « Je crois fermement que j’aurai cet argent. Ma conviction est si forte que je peux déjà le voir devant moi ; je peux le toucher. Il attend que je le prenne. Pour l’instant, je suis dans l’expectative d’un plan qui me permettra de l’acquérir et dès que mon subconscient me l’aura donné, je l’appliquerai. »
  2. Vous devez répéter cela jusqu’à ce que vous voyez l’argent que vous désirez ardemment.
  3. Une copie devra être placée bien en vue et il faudra la relire tous les matins et tous les soirs jusqu’à ce que vous la sachiez par cœur.

Pourquoi vous êtes maître de votre destin

L’homme peut être le maître de son destin de par sa capacité à influencer son propre subconscient. La plupart du temps, nous sommes sceptiques devant une idée nouvelle, mais grâce à l’autosuggestion ce scepticisme cèdera la place à une foi absolue.

Résumé

Faites attention à l’inspiration, lorsque le plan vous apparaîtra vous devrez le mettre immédiatement en place. Si vous attendez le bon moment (qui n’arrive jamais je pense), l’échec s’ensuivra !

Mon avis perso :

Après la lecture de ce chapitre, on commence à comprendre le mécanisme de la réussite. N. H. nous donne les clefs de la réussite et le moyen de les mettre en place, ce même si nous n’y croyons pas vraiment. Je trouve cela très encourageant et donne une dynamique que les chapitres précédents n’apportaient pas.

Et vous, où en êtes-vous ? Avez-vous écrit votre déclaration ? N’hésitez pas à me tenir au courant de vos avancées.

Sérina

NB : Les phrases en italique sont directement tirées du livre de Napoleon Hill.

 

 

 

Revue du livre « Réfléchissez et devenez riche »

La deuxième étape vers la richesse : LA FOI

Napoleon hill nous explique dans ce chapitre que nous devons éprouver une foi inébranlable afin de parvenir à nos desseins. Les émotions les plus puissantes des émotions positives découlent en effet de la foi, du désir physique et de l’amour.

Il nous donne des exercices pour acquérir cette foi, qui n’est pas forcément innée, et nous explique que les grands hommes de ce monde possédaient cette foi et surtout, la partageait avec les autres.

Notre subconscient transforme en équivalent physique nos demandes et aspirations. Il ne peut néanmoins réaliser nos vœux seulement si nous y croyons profondément. Pour cela, la foi détermine l’action du subconscient. On peut berner (N. H. nous cite un exemple) le subconscient en se comportant exactement comme si notre but était déjà réalisé (vous voulez être riche, comportez-vous comme si vous l’étiez… sans dépenser à tout va bien sûr).

Afin d’accéder à la foi inébranlable, être sûr de soi, il nous propose l’autosuggestion, à mettre en place avec une série de phrases listées dans ce chapitre. Ces cinq règles sont, pour résumer : des affirmations comme quoi nous sommes capables d’atteindre nos buts ; que nos pensées passeront par plusieurs stades avant cela ; que grâce à l’autosuggestion nos désirs gardé obstinément à l’esprit se manifesteront par des signes extérieurs ; que la description de notre but a été écrite et que nous devons tout faire pour la réaliser ; qu’une richesse mal acquise ne profitera pas et que développer notre amour pour l’humanité nous aidera à atteindre notre but.

N. H. nous narre l’histoire d’un homme qui a réussi grâce à sa foi inébranlable. Il nous fait bien comprendre que toute richesse provient de la foi de l’homme, homme qui est sûr de sa future réussite.

Les cinq règles d’or citées détermineront la confiance en soi et le subconscient se travaille jusqu’à parvenir à ses buts.

Il faut bien penser à éliminer les pensées négatives de notre esprit, la foi peut en effet apporter la richesse comme la pauvreté, votre subconscient ne fera aucune différence entre les deux !

Mon avis perso :

Voici un bon chapitre bien expliqué, dans lequel j’ai bien compris que je dois éliminer autant que possible les pensées négatives de mon esprit. Les cinq règles d’or répétées souvent ouvriront mon esprit à la foi et à la confiance en moi. Que les pensées négatives sont un frein à la réussite et que la pauvreté (par exemple) en découle.

 

Créer un tableau de visualisation

Un tableau de visualisation, késaco ?

Afin d’atteindre nos objectifs, une technique utilisée est la visualisation. En gros, on visualise l’objet ou un lieu, une scène et cela est réalisé. Pour concrétiser cela, on s’aide d’un tableau de visualisation, ou tableau de rêves, tableau de souhaits… Il est en effet compliqué pour certaines personnes de visualiser précisément nos souhaits, cela demande du travail, de la concentration, du temps.

Vous pouvez dans un premier temps vous procurer notre ebook « Chasser la loose à grands coups de pensées positives », disponible ici :

https://www.amazon.fr/dp/B01JWN3TZI

La visualisation créatrice est un exercice à appliquer lorsque l’on est détendu. On détermine tout d’abord ce que l’on souhaite, si possible quelque chose de simple à imaginer, puis on s’installe dans un endroit où l’on ne sera pas dérangé, on coupe évidemment les téléphones et autres tablettes qui interféreront dans nos pensées et nous empêcheront de nous concentrer.

On se concentre sur sa respiration un moment, puis l’on compte à rebours de 10 à 1, toujours concentré sur la respiration. A partir de ce moment, on visualise la chose souhaitée. Il faut essayer le plus possible d’éprouver des émotions positives pendant cet exercice. Pendant la visualisation, on formulera mentalement une pensée positive : « C’est merveilleux, je suis en pleine santé » par exemple. La séance peut être terminée par une phrase qui demandera la réalisation de cette visualisation. « Ce souhait se réalise maintenant pour moi, de la meilleure façon possible pour le bonheur de tous » par exemple. L’exercice peut durer de 5 à 30 minutes et être répété jusqu’à ce que le souhait se concrétise.

Je rappelle ici qu’il ne faut pas oublier d’agir afin de réaliser son souhait. En effet, si vous souhaitez maigrir et être en meilleure santé, il vous faudra pratiquer une activité sportive et manger sainement. Même si vous visualisez votre corps mince tous les jours, sans modifier vos mauvaises habitudes, vous continuerez évidemment à grossir.

Créer son tableau de visualisation

Revenons à nos moutons, à savoir le tableau de visualisation. Il pourra être personnel ou familial. Il s’agit de prendre un tableau en liège, en carton, une feuille… et de coller dessus les photos, images, mots qui représentent vos objectifs. Si vous décidez de faire un tableau familial, ce qui peut être très sympathique, chacun collera son souhait sur le tableau. Le tableau ci-dessous représente le désir de s’évader, voyager et voir le monde. Il rappellera chaque jour que nous devons par exemple économiser pour atteindre ce but ou travailler plus.

Tableau de visualisation
Représentation visuelle du désir de voyager

Le tableau devra être affiché bien en vue, afin d’être sous vos yeux très souvent. Sur le frigo par exemple,en tableau dans le salon…

Une alternative très simple est de créer gratuitement son tableau en ligne, via canva par exemple. Il s’agit d’un site de montage photo super simple. Vous pourrez ensuite imprimer votre tableau, créer un fond d’écran, l’envoyer par mail.

Vous trouverez un tuto sur le blog « Etre optimiste » qui explique très bien le principe.

Merci pour vos lectures,

Sérina

 

 

 

 

 

 

Revue du 2ème chapitre « Réfléchissez et devenez riche »

Bonjour,

Dans ce second chapitre, Napoleon Hill nous livre la première étape vers la richesse : le désir. Il explique qu’il faut désirer être riche jusqu,à l’obsession, bâtir un plan et persévérer chaque jour dans ce but.

Pour cela, il nous donne de nouveau des exemples, puis six instructions qui transformeront nos désirs en argent à mettre en place immédiatement.

  1. Déterminer le montant exact que l’on souhaite.
  2. Savoir ce que l’on va donner en échange.
  3. Fixer la date à laquelle on veut avoir cet argent.
  4. Etablir le plan qui nous permettra de transformer notre désir.
  5. Ecrire ces informations sur un papier (montant, délai, plan).
  6. Lire les objectifs deux fois par jour, le soir avant de s’endormir et le matin en se réveillant. Pendant la lecture, on doit se sentir en possession de cet argent.

Il est ensuite expliqué que selon le fonctionnement du cerveau humain, nous n’aurons besoin de rien pour suivre ces instructions et que de grands hommes y croyaient et les appliquait quotidiennement. Nous aurons besoin néanmoins de beaucoup d’imagination et il faudra d’abord rêver, espérer, désirer, vouloir et tirer des plans avant de réussir.

Ces instructions rapportèrent à Andrew Garnegie 100 millions de dollars.

Mon avis perso :

Ce chapitre grouille encore d’anecdotes et d’histoires de personnes qui ont réussi mais il apporte un plan précis avec ces six instructions. Cela rappelle un peu l’autosuggestion dont je décris la mise en place dans mon ebook disponible sur Amazon, voir dans Nos parutions.

Ebook Chasser la loose à grands coups de pensées positives
Ebook Chasser la loose à grands coups de pensées positives

Je m’interroge par contre sur le plan. En effet, comment établir un plan si l’on désire une certaine somme mais qu’on n’a aucune idée de la façon dont on va y parvenir ? Apparemment, si on le désire ardemment, l’univers nous enverrai un signe et cela viendra facilement à nous, un peu comme le principe de la « loi d’attraction » (entre guillemets ici car ce n’est pas une loi prouvée scientifiquement).

Merci pour votre lecture.

Sérina